Comité scientifique

Gilles Bonnet. Maître de conférences HDR en littérature française à l’université Jean Moulin-Lyon 3, où il dirige l’équipe MARGE (E.A. 3712). Ses travaux actuels concernent à la fois la littérature du XIXe et la littérature numérique.

Véronique Cnockaert est professeur au Département d’Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et directrice du Centre de recherche sur le Texte et l’Imaginaire FIGURA. Elle est spécialiste de Zola. Elle s’intéresse par ailleurs aux rapports entre littérature et ethnologie.

Pierre-Marie Héron. Professeur en littérature française à l’université Paul-Valéry Montpellier, membre senior de l’Institut universitaire de France. Domaines de recherche : Genet, Cocteau ; roman et prose du XXe siècle ; écrivains et radio en France (XXe-XXIe siècles) ; postures d’auteur.

Isabelle Krzywkowski. Professeur en littérature générale et comparée à l’université Stendhal-Grenoble 3 et directrice du Centre de recherche sur l’imaginaire (CRI). Domaines de recherche : les avant-gardes historiques ; les relations de la littérature, des arts et des technologies ; les littératures expérimentales internationales, y compris la création numérique ; la littérature du travail, particulièrement la poésie ouvrière.

Matthieu Letourneux. Professeur en littérature française à l’université Paris Ouest. Spécialiste des cultures sérielles et médiatiques des XIXe et XXe siècles et de la littérature pour la jeunesse. Il est rédacteur en chef de la revue en ligne Belphégor.

David Martens. Professeur en littérature française moderne et contemporaine à l’université de Louvain (KU Leuven), membre fondateur du groupe MDRN et rédacteur en chef de la revue Interférences littéraires/Literaire interferenties. Domaines de recherche : la pseudonymie, les médiations de la figure auctoriale et de la littérature de façon plus large. Plus d’informations ici.

Myriam Roman. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, Maître de conférences en littérature française du XIXe siècle à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste de Victor Hugo. Domaines de recherche pour le XIXe siècle : les « philosophies » romantiques ; la représentation de la justice ; les relations entre littérature et société.

Jean-Marie Roulin, professeur à l’université Jean Monnet  et membre de l’UMR Lire à Saint-Étienne, travaille sur les représentation de la société, de l’histoire et du politique dans la littérature française des Lumières au Romantisme.

Corinne Saminadayar-Perrin est professeur en littérature française à l’université Paul-Valéry Montpellier.  Voir son site ici.

Marie-Ève Thérenty est professeur en littérature française, directrice du centre de recherche RIRRA21 à l’université Paul-Valéry Montpellier et coresponsable de medias19.org. Domaines de spécialité : presse, édition et littérature ; poétique du support ; imaginaires des sociétés médiatiques ; théorie de l’histoire littéraire ; roman et prose du XIXe siècle.

Florence Thérond, maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université Paul-Valéry Montpellier, anime au sein du RIRRA21 le programme « La littérature à l’heure du numérique : nouvelles pratiques, nouvelles postures ». Autres domaines de spécialité :  les expressions littéraires et artistiques de la vie sociale actuelle ; la représentation du couple, de la famille et de l’enfant dans la littérature contemporaine ; le théâtre en Europe XXe-XXIe siècles.