Le désir de belle radio aujourd’hui / le documentaire

Vers une « belle » écoute ?

Stéphane Marin
image_pdf

À travers une trajectoire toujours aux frontières, entre écoute des espaces et espaces d’écoutes, Stéphane Marin témoigne ici de son parcours d’écritures sonores situées, plutôt hors les murs, et radicalement hors La Radio. 

Il fait état de sa pratique phonographique déployée au sein d’expériences, de rituels et de dispositifs d’écoutes partagées in situ, comme l’auxiliaire de ce qui pourrait être un des hors-champs du documentaire, entendu comme sa condition de réception, voire d’émergence : une « belle » écoute, tout au moins une écoute « autre ». 

Through a trajectory always at the frontiers, between listening to spaces and listening spaces, Stéphane Marin testifies here to his path of situated sound writing, rather outside the walls, and radically outside La Radio. 

He reports on his phonographic practice deployed within experiences, rituals and devices of shared listening in situ, as an auxiliary of what could be one of the off-fields of documentary, understood as its condition of reception, or even of emergence: a “beautiful” listening, at least a “different” listening. 

 

1. Introduction par Irène Omélianenko

2. Un parcours sonore

3. Ma moche radio

4. Quelle écoute ? A ‒ La phoNosynthèse

5. Quelle écoute ? B ‒ Une poétique de la banalité

 6. Quelle écoute ? C ‒ Les discrets

7. Quelle écoute ? D ‒ Dramaturgie de l’in-quiétude

8. Field Recording & phoNographie

9. Mes dispositifs. A ‒ Contextuel / Expérientiel 

10. Mes dispositifs. B ‒ Usage des casques

11. En guise de conclusion

12. Échanges avec l’auditoire

Auteur

À la frontière entre l’écoute du paysage et la composition in situ, dans la porosité proposée par une œuvre qui se frotte au réel, acteur du développement de l’art sonore en espaces libres, compositeur de pièces multiphoniques pour le spectacle vivant en espace public, Stéphane Marin s’investit depuis 2003 dans des aventures sonores in situ qui partent à la rencontre d’espaces atypiques. En 2008, suite à l’attribution d’une bourse d’auteur « Écrire pour la Rue » (SACD – DMDTS), il crée « Espaces Sonores », une compagnie dédiée à la création sonore contextuelle et aux arts de l’écoute.

Son désir d’espaces et sa pratique du sonore se concrétisent sous la forme de parcours ou de siestes sonores, de marches d’écoute à oreilles nues ou « augmentées », de yoga des oreilles, ou bien encore d’installations sonores architecturales. Ces formes ont été co-produites par des structures comme Lieux Publics (Centre national et pôle européen de création, Marseille), L’Usine (CNAREP, Tournefeuille), Le Cube (Centre de création numérique, Issy les Moulineaux), l’Espace Mendès France / Lieu Multiple (Centre de culture scientifique, technique et industrielle, Poitiers).

Le rayonnement de la compagnie Espaces Sonores est aussi bien métropolitain (Projet culturel de territoire – Toulouse Métropole / « Passeport pour l’Art » / lauréat du dispositif « Toulous’up ! » ‒ ville de Toulouse), régional (Comcom Perpignan Méditerranée / Lycée Agricole Beaulieu, Auch / Maison Salvan, Labège), national (MNHN, Paris – CCAS ‒ Domaine de Chamarande – ZAT, Montpellier – Musiques Démesurées, Clermont-Ferrand, I Sulleoni Festival, Bastia), qu’international (Singapore Arts Festival ; « Semana de la Escucha », Medellin, Colombie – « Hearsay International Audio Festival », Kilfinane, Irlande ; « When Art meets Science », Bozar, Bruxelles).

Il produit par ailleurs des pièces radiophoniques pour France Culture, Arte Radio, et RFI.

Sa musique est publiée sous les labels Unfathomless (BEL), Galaverna (IT), et Weber & Alcantu (ALL).

Il donne régulièrement des conférences et des workshops (ULB, ENSAT, ESAV, EESI…) invitant tous les publics à tendre l’oreille.

Site web : Espaces Sonores.

Copyright

Tous droits réservés.

image_pdf